Du Data Management au Knowledge Management

Data Management

Experian Marketing Services a mené une étude mondiale sur la qualité des données en 2016, couvrant 1400 entreprises dans huit pays, y compris la France. Et les résultats ne sont pas franchement brillants.

Le sondage révèle que, en moyenne près d'un quart des données clients est inexact. Les erreurs les plus courantes sont des données incomplètes ou manquantes, des informations obsolètes, des doublons et des incohérences. Près d'un quart des répondants (23%) pensent qu'ils ont perdu des revenus à cause de ces inexactitudes. Et pourtant, les entreprises reconnaissent le potentiel des données puisque 79% d'entre elles déclarent penser que la plupart des décisions commerciales découleront des données clients d’ici 2020.

Cherchez l'erreur

La très grande majorité des répondants a bien conscience des problèmes de données au sein de leurs organisations, mais étonnamment, 65% d'entre eux attendent de rencontrer une erreur spécifique avant de prendre des mesures pour résoudre les problèmes et ne sont pas proactifs sur la gestion des données. L’erreur humaine, le manque de ressources, des stratégies inadéquates de gestion de données figurent en tête de classement des principales causes de mauvaise qualité des données.

Autre défi de taille, au sens propre comme figuré : le volume de données à gérer, avec lequel lutte près d'un tiers des entreprises interrogées.

Relever ces challenges liés au Data Management aura bien évidemment un impact crucial sur le Knowledge Management : d'une bonne qualité des données dépendra une utilisation optimale de celles-ci, autrement dit leur transformation en connaissances utilisables pour l'action...

Photo Credit : Epicgraphic

BDES et IRP : les modifications apportées par la loi Macron

Loi MacronLe projet de loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances, porté par Emmanuel Macron, apporte des modifications à certaines des dispositions prévues par la Loi de Sécurisation de l'emploi concernant notamment les Instances Représentatives du Personnel (IRP) et la Base de Données Économiques et Sociales (BDES).

La loi Macron prévoit désormais que la BDES soit utilisée par l'employeur pour mettre à disposition du comité d'entreprise les informations précises et écrites qui nécessitent un avis de ce dernier.

Rappelons également que la Base de Données Économiques et Sociales est obligatoire depuis le 14 juin 2015 pour les entreprises de plus de 50 salariés.
 

La BDES, qui est concerné ?
 

Cette BDES doit rassembler les informations relatives aux grandes orientations économiques et sociales de l'entreprise, et être accessible en permanence aux :

  • - membres du comité d'entreprise ou aux délégués du personnel,
  • - membres du comité central d'entreprise,
  • - membres du CHSCT,
  • - délégués syndicaux,
  • - membres de la délégation unique du personnel, si elle existe,
  • - dans une entreprise à établissements multiples, membres du comité d'établissement.

A noter : Les entreprises qui n'ont pas mis en place de BDES ou dont la base est incomplète s'exposent à un délit d'entrave pour lequel la loi Macron renforce la pénalité financière qui passe de 3 750 € à 7 500 €.

Source : L'Express L'Entreprise

//// Si vous êtes concernés par la BDES, VEDALIS vous propose une solution vous permettant de répondre aux exigences de la loi tout en étant simple d'utilisation, sécurisée et économique. Pour en savoir plus c'est ici. ////

Vedalis s'enrichit d'un outil analytique pour piloter des réseaux internes

Collaboratif Info - 09 avril 2014

"Editeur spécialiste du Knowledge Management, Vedalis vient de lancer Network Analytics, un module d'analyse cartographique pour piloter des communautés en ligne ou, encore, des réseaux d'experts.

L'objectif de ce nouvel outil est de permettre à l'entreprise d'identifier les spécialistes dans ses domaines clés, les sujets pour lesquels elle manque d’expertise et la manière dont ses experts diffusent leurs savoirs et à qui.

Pour fournir cette vision, Network Analytics propose deux types de cartographies, une centrée sur les experts, l'autre sur les thèmes traités par l'entreprise. Pour évaluer les interactions entre experts, l'outil prend notamment en compte des données comme les questions-réponses, les notations, les ratios publication/consultation, mais aussi le nombre de compétences que les experts ont en commun...."

Collaboratif Info

Lire l'article complet

Mesurez la performance de vos réseaux avec Network Analytics

VEDALIS présente son nouveau module de reporting pour aider les entreprises à piloter leurs réseaux

Network Analytics™ est un outil de gouvernance conçu pour permettre aux entreprises de piloter efficacement leurs réseaux internes (communautés de pratiques, réseaux d’experts, Réseaux Sociaux d’Entreprise, etc.). Network Analytics™ permet de répondre à des questions cruciales que se posent les organisations en termes de gestion des connaissances...

  • Qui sont les spécialistes dans nos domaines clés ?
  • Quels sont les sujets pour lesquels nous manquons d’expertise ?
  • Comment nous préserver d'un risque de perte de savoirs critiques en cas de turn-over ou de départs à la retraite ?
  • Comment nos spécialistes diffusent-ils leurs savoirs et à qui ? ...

Bien plus qu’un simple tableau de bord, Network Analytics™ permet d'analyser, de quantifier et de visualiser de manière dynamique les interactions et les liens entre personnes ou entre sujets clés de partage et d'échanges business. La finalité de l’outil est de délivrer aux entreprises une vision précise de l'activité de leurs réseaux pour les aider à :

  • Identifier les experts et mobiliser leurs connaissances,
  • Repérer les forces et les faiblesses de l’organisation,
  • Préserver le savoir critique et capitaliser l’expérience.

Lire le Communiqué

youtubeNetwork Analytics en vidéo

 

WEBINAR : Mettre en place la Base de Données Unique

VEDALIS organise un webinar (conférence en ligne) sur le thème :

Comment mettre en place la Base de Données économiques et sociales Unique (BDU) prévue par la loi de sécurisation de l’emploi ?

La loi relative à la sécurisation de l'emploi (LSE) du 14 juin 2013 contraint les entreprises de plus de 300 salariés à se doter d’une Base de Données Unique (BDU) à compter du 14 Juin 2014. Cette BDU est destinée à améliorer l’information sur les orientations stratégiques de l’entreprise et développer le dialogue social avec les Institutions Représentatives du Personnel (IRP).

Nouveau « Hub » du dialogue social, cette BDU doit servir à :

  • Simplifier la centralisation et le stockage des informations économiques & sociales
  • Mettre à disposition les informations et le notifier aux IRP
  • Echanger, discuter et consulter ces informations

Lors de ce webinar d'1h, Denis COURTIEU, Juriste en droit social & Consultant SIRH indépendant fera le point sur les enjeux liés à la Base de Données Unique, et VEDALIS, spécialiste des bases de connaissances, vous présentera une solution concrète pour mettre en place votre BDU rapidement et à moindre coût.

Deux dates vont sont proposées : rejoignez-nous en ligne le 27 mars 2014 ou le 10 avril 2014 pour ce webinar 100% gratuit !

Session 1 : 27 mars 2014 / Session 2 : 10 avril 2014

- Début : 15h
- Webinar : 15h à 15h30
- Questions/réponses : 15h30 à 15h45

inscription

Gestion des connaissances et dynamiques collaboratives dans les pôles de compétitivité

Revue Management & avenir N°67
Gestion des Connaissances, Société et Organisation

La gestion des connaissances, levier d'amélioration organisationnelle et vecteur d'innovation, est au coeur des problématiques de management actuelles.

La revue Management & Avenir en a fait le sujet de son n°67, paru en janvier 2014, intitulé Gestion des Connaissances, Société et Organisation.

Catherine BOISSONNET, Responsable Conseils et Méthode chez VEDALIS, y a co-écrit avec Jean-Yves BARBIER, Professeur ESSAC Ecole de Management, chercheur associé, CRG - Ecole polytechnique, un article sur le thème :

la Gestion des connaissances et les dynamiques collaboratives dans les pôles de compétitivité.

Abstract : A partir d’une série de cas abordés au sein de l’Observatoire des Pôles de Compétitivité et en recherche-intervention, nous proposons un cadre d’analyse de l’impact de la gestion des connaissances sur les dynamiques collaboratives des pôles de compétitivité. Nous identifions trois schémas d’organisation des échanges que nous relions aux modalités d’externalisation et de partage des savoirs tacites, considérés comme des vecteurs essentiels de l’innovation.

L'article est disponible ici.

Retour d'expérience : Vedalis au service des réseaux technologiques de Constellium

Veille Mag - 15 février 2014

Création de réseaux technologiques organisés par métiers

La vocation de Constellium est la transformation de l’aluminium et plus particulièrement les produits à haute valeur ajoutée. L’histoire même de l’entreprise explique la création des réseaux technologiques. « Constellium possède des gênes des Groupes Pechiney, Alusuisse et Alcan,», précise Guy-Michel Raynaud, directeur de la technologie chez Constellium. « Dès 2003, nous avons eu accès aux patrimoines technologiques de ces différents Groupes, qui, chez des clients communs, avaient conduit à des solutions différentes. Tout ceci était ouvert et extrêmement riche. Cela créait beaucoup de synergie. »

C’est ainsi que furent créés à partir de 2006, les réseaux technologiques, organisés par métiers (fonderie, laminage, finition.. etc.), à partir des bonnes pratiques internes et externes et réunissant des experts et ingénieurs des sites américains, allemands, français, tchèques et suisses.

Excellence de sa multi-indexation

L’outil de Vedalis est impliqué dès 2008. L’initiative en revient à un membre du département des ressources humaines qui a travaillé avec Guy-Michel Raynaud, l’aspect humain étant fondamental dans l’organisation des réseaux.

Différents outils ont été testés. Vedalis a été choisi « pour l’excellence de sa multi-indexation ». Sa base de connaissance permet en effet de mettre un document non seulement dans la rubrique choisie par la personne qui l’a sélectionné, mais dans toutes les rubriques qui peuvent intéresser d’autres personnes.

L’architecture de la connaissance a été très longuement travaillée par une équipe d’experts qui ont construit l’arbre de connaissance. Des milliers de documents stockés Un peu plus de 430 utilisateurs sont connectés à la plate-forme AKH™. Leur profil est décrit avec leur licence. Les échanges leur viennent directement.

400 sessions par mois ont lieu, soit une connexion par mois et par personne en moyenne. Un tiers des contributeurs réguliers met des documents sur la plate-forme. Des milliers de documents ont été stockés depuis la création de l’application.

Le système de question/réponse permet à chacun des 430 utilisateurs de poser sa question à ses pairs et aux experts. Il y a en moyenne une réponse et demie par question. On compte une dizaine de réseaux technologiques différents dont les experts se rencontrent régulièrement. L’outil de Vedalis, lui, est ouvert tous les jours et permet ainsi de faire vivre en permanence les forums technologiques. Dans le cadre d’un contrat annuel, Vedalis assure la maintenance de la plate-forme et fait évoluer les interfaces.

Le Social KM traverse la Méditerranée

VEDALIS et TPI s'associent pour promouvoir le Social KM au Maghreb

VEDALIS et le cabinet TPI (Trade Partners International), spécialisé dans le conseil à l’Exportation et à l’Innovation, annoncent la conclusion de leur accord de collaboration pour promouvoir les démarches de Social Knowledge Management (Social KM) et les solutions de VEDALIS en Tunisie et au Maghreb.

Dans le cadre de l’accompagnement des entreprises tunisiennes sur les marchés extérieurs, le cabinet TPI met particulièrement l’accent sur le Management par l'Innovation. TPI compte ainsi parmi ses clients en Tunisie des grands groupes, mais aussi des PMEs qui se distinguent par leur grand dynamisme.

Le principal challenge pour ces entreprises est de s'adapter rapidement aux nouvelles exigences du marché. Le Knowledge Management (KM), en tant que vecteur reconnu de performance, d’innovation et de création de valeur, est une approche qui s’impose aujourd’hui aux entreprises tunisiennes. Le partenariat avec VEDALIS apporte à la fois un nouvel éclairage sur les problématiques KM, et des solutions techniques grâce à un logiciel innovant et rapide à déployer...

Lire le Communiqué

WEBINAR : Préservez vos savoirs : identifiez et pilotez les interactions clés.

VEDALIS organise un webinar (séminaire en ligne) le 10 septembre 2013 sur le thème :

Préservez vos savoirs : identifiez et pilotez les interactions clés.
Cas d’application : les Fusions-Acquisitions & les plans de succession

Parce qu'elles contribuent à la transmission des connaissances et savoir-faire métier au sein d’organisations étendues, les dynamiques et interactions des équipes sont des facteurs déterminants pour la performance des entreprises.

L’observation étant souvent qualitative, il reste très difficile d’analyser ces dynamiques et de prendre des décisions objectives quand à leur optimisation.

Comment visualiser, analyser, optimiser les flux d'informations et repérer vos experts ?

A travers ce webinar de 1h, nous répondrons à cette question en abordant 2 cas d'application concrets :

  • - les plans de succession,
  • - les fusions-acquisitions.

Rejoignez-nous en ligne le 10 septembre 2013 !

Mardi 10 septembre 2013

- Début : 14h
- Webinar : 14h à 15h
- Questions/réponses : 14h45 à 15h00

inscription

MODIFICATION : la conférence "REX sur la mise en place d’un référentiel d'entreprise" se fera en ligne !

Important > Modification :

Face à de multiples demandes d'organiser cet évènement en ligne plutôt qu'en présentiel pour pouvoir y assister, CINCOM et VEDALIS vous informent que la conférence du 09 juillet 2013 sera remplacée par un webinar (séminaire en ligne), toujours sur le thème :

Atteindre l’excellence opérationnelle : un référentiel d'entreprise unique, des processus métiers optimisés, un savoir capitalisé et partagé.

Associant la gestion documentaire et la gestion des connaissances : l’Enterprise Content Management et le Social Knowledge Management permettent aujourd’hui à l’Entreprise de répondre dans leur globalité aux enjeux de l’urbanisation de l’information :

  • structuration du référentiel d’entreprise,
     
  • optimisation des processus métiers

  • capitalisation des connaissances

Au travers de retours d’expériences clients, cette conférence a pour objectif de démontrer de manière concrète la complémentarité entre la gestion documentaire (gestion des documents et des cycle de vie, workflow, politiques d’archivage…) et les réseaux de connaissances (structuration, dynamique, capitalisation, transfert, pilotage…).

Cas client n°1 : Comment dans le cadre de projets clients complexes, un bureau d’études dans le domaine de l’ingénierie navale améliore et accélère les processus métier et le travail collaboratif (bibliothèque de documents, workflow, traçabilité, signature électronique … ) ?

Cas client n°2 : Atteindre l’excellence opérationnelle dans un groupe industriel multi-sites leader dans la fabrication de semi-produits en aluminium : Comment créer et enrichir un référentiel de bonnes pratiques grâce à la mise en place de réseaux de connaissances métier.

Mardi 09 juillet 2013

- Webinar : 9h30 à 10h00
- Questions-Réponses : 10h00 à 10h15

inscription

Derniers billets

Catégories

Commentaires récents